Rentre(nd)

Tu viens de te farder une journée de rentrée qui ressemblait plus à une longue traversée du désert qu’autre chose. Morose, presque désincarné, tu t’es demandé une bonne paire de fois pendant les heures ce qui pouvait te raccrocher à continuer à mettre un pied devant l’autre dans ce quotidien. Ça va passer bien vite, bientôt le Black Friday, derrière Noël et tout le toutim. Hé ! loin de moi l’idée de vouloir jouer le nihiliste accompli, mais conviens-en, pas mieux qu’une journée de rentrée pour se coller le canon froid des désillusions dans la bouche. Tu peux suçoter le métal froid à l’envi, il n’en sortira jamais que du plomb après une sainte odeur de poudre.


Heureusement, comme une oasis dans la myriade de mirages improbables, il te reste un ultime espoir digital. Tu le caresses du bout du doigt, tu sens ses contours agréables, presque réconfortants. Tu te rêves dans ton canapé, balayant du doigt les sujets chauds et les préoccupations concernées de tes contemporains. 20 h, l’heure sonne, connecté sur Twitter. Tendances France.  Réaction immédiate : décrochage du maxillaire inférieur, claquage instantané de la volonté, luxation totale de l’ambition. Sardou, Touche pas à mon Poste, les Marseillais. Voilà ce qui secoue la France ce soir. Voilà les trends de la rentrée.

Aussitôt, tes contemporains deviennent des comptants pour rien. Y’a réellement des gens qui se battent pour être consacrés dans ce top dix de la zone ?

C’est ça qui nous agite ?

Faut aller chiner bien bas pour exhumer du Taxi Girl, espèce d’OVNI aux chromes rutilants parqué dans la boue. Réseau social ? Mais de quoi on parle ?

Entre te bouger pour que ça bouge, t’exhorter à balancer tout ça loin ou juste serrer les dents pour que ça passe, je sais plus quoi dire… Alors, comme souvent, ça finit en musique. Bonne rentrée, on tire fort sur le sourire :

Partager:
Écrit par Scheuer Kévin
31 ans - Lieu de vie : Forêt mystique - Animal totémique : Cerf élaphe - Particularités : Inclinaisons fâcheuses à faire des phrases