DES PROJETS SENSATIONNELS

Vous avez fini d’écumer toutes les réjouissances que vous offrait la cabane en soufflant sur une tasse débordant de café noir et brulant. Vous vous êtes un peu laissé distraire par ce petit écureuil qui est venu voir à travers le carreau qui habitait le refuge pour la nuit. Devant vous, il ne reste qu’un coffre qui semble fermé au premier coup d’œil. Vous passez les mains sur le bois verni et les charnières de laiton. La serrure n’est pas verrouillée et vous ne pouvez pas résister à l’envie de fouiller cette malle qui vous rappelle celle qui habitait dans le grenier de vos grands-parents. La nuit est calme. La forêt qui vous entoure est silencieuse. Dans la pièce, la quiétude est simplement troublée par le crissement léger des fermoirs. À l’intérieur, vous trouvez le nécessaire pour vous mettre au travail, inspiré et paisible.

Des projets sensationnels

Les putes de longue haleine de bas étage

Ouf ! Derrière ce titre à la fois provoquant, mystérieux, et délicieusement long se cache un collectif d’auteur.ices et de commédien.nes sévissant dans la région Metz-Luxembourg aux idées longues comme le bras. Pour les locaux de l’étape, on y retrouve quelques têtes familières du regretté Webzine « Klanch ». Inspiré un concept similaire du Luxembourg voisin nommés les Désœuvrés, les Lorrains ont lancé leur propre format à Metz. Ils partagent avec leurs voisins des relations d’échanges et naissent des « putains de collaborations littéraires trans-frontalières ». Les PLHBE, se définissent comme un ouvroir littéraire ayant pour but premier de mettre en scène et en lecture des textes courts d’auteurs locaux. S’ensuivent des soirées dans les cafés où l’ambiance est chaleureuse, dédiée à la création et à boire quelques coups entre amis. Si vous vous trouvez dans le coin de Metz, vous devriez suivre de très près la bande. Moments géniaux garantis ! Et si vous n’avez pas l’immense chance de vivre là-bas, alors ruez-vous sur leur page Facebook ou leur Insta.

Le Café Cobalt

Derrière ce nom mystique et plein de chimie se cache un autre collectif d’auteur et d’autrices francophones, répartis un peu partout dans l’hexagone. Pour ceux et celles qui avaient suivi l’aventure de l’Attelage, disons que le Café Cobalt en est la continuation, au format associatif. Né dans l’hiver, le café propose une idée toute simple, offrir les publications de plusieurs talents de la bande, qui publient des chapitres ou des nouvelles régulièrement. Ils rassemblent une petite communauté très attachante sur Discord et sont très actifs sur les réseaux. De plus, ils ont toujours cherché à ramener un univers graphique en s’entourant de collaborateur.rices illustrateur.rices. Souhaitons longue vie au café et bravo aux baristes qui ont pérennisé l’aventure.

Des outils pour les écrivain.es

Scribbook

Scribbook est né en 2014 après les efforts acharnés d’un passionné : Jonathan Kalfa. Ce trop modeste programmeur consacre son temps libre à mettre sur pied un Scrivener-like, résolument orienté roman et nouvelle. Actuellement, le logiciel, accessible dans une version complète et gratuite rassemble quelque 5000 comptes actifs. Le principe est simple, retrouver ses écrits partout avec une simple connexion. Avec de la place confortable sur les serveurs (la limite est de 5Mo sur 20 projets différents). Le logiciel tourne sans pub, sans frais cachés. En plus, le programmeur qui est avant tout un passionné d’écriture est en permanence à l’écoute. Des fois, on se demande s’ils ne sont pas plusieurs tant les réactions aux (rares) problèmes de la communauté sur l’utilisation du site sont rapides. Il faut savoir que quand il ne travaille pas, il joue aussi le rôle de papa et assume donc toutes ces responsabilités sur son temps libre. Le côté incroyablement cool, la cerise sur le gâteau, il est en permanente évolution et balance souvent des correctifs et des add-on sympas. Il a notamment incité beaucoup de gens à se lancer dans le NaNoWriMo 2018, avec près de 200 inscrits et d’une cinquantaine de finishers. Une version premium est prévue pour l’année 2019 et nous allons suivre ça de près, car cela va être l’aboutissement de quelque chose de bien.
Encore bravo pour ton travail Jonathan !

Evernote

Alors, en vérité, je ne veux pas faire du placement de produit. Ce que je veux juste dire en parlant d’Evernote c’est qu’il vous faut quelque chose de ce genre dans vos téléphones, tablettes, ordinateurs. Un logiciel qui synchronise les notes en temps réel est absolument important. J’aime particulièrement celui-là car on peut joindre des photos et il est très stable, mais il en existe des tas d’autres.

Antidote

Antidote n’a pas de doppëlganger gratuit dans le monde merveilleux des logiciels. On ne va pas se mentir, c’est un investissement. Vendu par 119€ Druide, une société québecoise, on est obligé de constater que c’est un incontournable. C’est réellement votre compagnon sur les pré-relectures : il combine un correcteur orthographique, grammatical, syntaxique ; il est capable de faire une analyse sémantique, pragmatique ou logique de votre récit, ressortir les occurences d’un mot, d’évaluer le LIX, la portée, ou encore les synonymes, antonymes etc etc… Bref, un véritable remède pour se sortir des pièges de la langue française.

Un petit cahier à spirale et un stylo (qui fonctionne)

Eh oui, ça vous paraît peut-être idiot ou suranné ou les deux mais pour écrire, il faut pouvoir écrire tout le temps. Je ne vais rien vous apprendre en vous disant que les idées ne préviennent pas. Si pour beaucoup d’entre vous, avoir un smartphone à portée de main est plus concevable que d’avoir un carnet et un style (moi y compris), il s’agirait de remettre un peu les choses à leur place. Et puis, franchement, entre nous ? Vous n’avez pas envie de griffonner sur un petit bout de papier de temps en temps ? Et que dire du plaisir de rouvrir ça un peu plus tard et de relire des belles lignes…